Women we share l'asbl

Puis j'ai eu envie, besoin de mettre tout "ça" en avant "ça", ...

Ces énergies, ces lumières, ces histoires, notre histoire.

De ne plus garder sur mes petites cartes les portraits que je réalisais, les femmes que je rencontrais.

 

J'ai eu le besoin d'ouvrir ces boites, peut-être pour être moins seule, peut-être parce que c’était le bon moment, sans doute parce qu’il était temps.

Et il y avait tout ça, tout ce qu'elles font, ce qu'elles sont, et surtout ce qu'elles ne font pas, mais que le marketing voudrait qu'elles fassent.

Alors, non, elles ne font pas que se maquiller sauf si elles en ont l'envie...

Alors non, elles ne font pas que faire régime ou acheter des crèmes, sauf si elles en ont l'envie...

 

​Au fond, il y avait pour moi, qui ai stagné dans l'univers du cosmétique pendant tant d'années, toute cette dissonance entre le réel et une hypothétique projection crée par la segmentation par la re-segmentation, par la sur segmentation... Et cette nécessité de réunifier.

Puis, combien de fois n'ai-je pas entendu... "Je ne m'aime pas en photo"

Cette phrase sonne pour moi le trouble, le refus d’être soi peut être, le malaise de porter ce corps, ce visage, allant jusqu'au petit détail, un grain de peau, un nez trop haut, d'un œil trop bas, ... Avec cette question qui me brûle les lèvres... Mais par rapport à qui, à quoi...?

 

Serait-ce le reflet de ce qu'on nous a mis en tête, ne plus être nous au point de ne pas aimer notre image ?

J'ai toujours trouvé cela dommage.

Moi, j'y vois cette différence qui nous caractérise, et à travers mon objectif, je vois des femmes lumineuses, réfléchies, drôles, pensives, créatives, ... Je vois des couleurs, de la vie, de l'amour, de la peine aussi et nous accueillons cela ensemble.

Avec l'association nous travaillons ce levier de l'acceptation de soi et permettons à chacune, si elle le souhaite, de s'autoriser à être qui elle est.

Nous renforçons ce "qui" elle est ou ce qui elle souhaite devenir.​

 

Alors j’ai créé L’ASBL Women We Share, pour visibiliser les Femmes, la femme, son œuvre, ses créations. Pour partager, son art, son énergie, sa connaissance et enfin pour l'intégrer à l'histoire de demain, à notre histoire d'humain.

Mais aussi pour la réconcilier avec l'image, son image.

En est né "Légitimes" le livre et les expos.

Une mise en photo de 30 femmes féministes, femmes qui font bouger les barrières, les états de pensées d'une société Patriarcal encrée.

Des personnalités qui œuvrent dans des domaines culturels associatifs, sportif ou encore entrepreneurial.

En sont nés des ateliers d'apprentissage aux bases de la photographie.

En est né un club de femmes photographes qui repensent la représentation et l'objectification des femmes dans la société mais aussi dans la photographie en particulier.
 

Pour plus d'infos sur nous?

Visitez le site web: www.womenweshare.com

Une femme que vous souhaitez mettre en avant pour ses combats, ses réalisations et/ou ce qu'elle apporte au quotidien à notre monde, contacté L’ASBL par mail: womenweshare@gmail.com

Titre 5